lundi, juillet 24, 2006

Du son tant qu'à faire

Il faut du mouvement, que diable ! Et du son, tant qu'à faire. Voilà trois extraits de "bobinos" numérisés et donnés par Jean Cocart. Trois histoires racontées-signées-estampillées Daniel Mermet, datant de janvier 1979.



Pas de titres officiels en ma possession, alors j'invente...

"Le cocher porte un extravagant uniforme rouge à brandebourgs"



"Il avait une maison si légère..."



"Timidité, civilités, coup d'canotier"

4 Comments:

Anonymous Jacky S. said...

Mermet a la voix d'Higelin dans ces extraits !

Il était quand même mieux en raconteur d'histoire qu'en animateur geignard...

Dommage que chez moi certains sons soient coupés avant la fin.

09:47  
Anonymous Tante Jeanne said...

Mermet geignard à l'antenne? Diantre!Que nenni! En résistance, SEULEMENT!!!
Merci à Thomas de nous le restituer en 1979, tel qu'en lui-même: éclectique et singulier!

14:37  
Blogger ravaillac17 said...

Tout à fait d'accord avec Jacky's. J'ai la nostalgie du Mermet raconteur, du Mermet déconneur (Bienvenue à bord du Titanic) et même du Mermet baroudeur des débuts de "Là bas si j'y suis"....Mais ceci est une autre histoire....

21:46  
Anonymous Johann said...

tante jeanne a raison... Quand Mermet n'existera plus, faudra pas venir pleurer... Il est le dernier bastion de l'esprit critique

13:58  

Enregistrer un commentaire

<< Home