samedi, janvier 07, 2006

Claude Dominique

Claude Dominique a travaillé avec Michel Winock, ensemble ils ont remporté le prix de la SCAM du meilleur documentaire de l'année 1985 pour "Le Passé Singulier". Elle a aussi réalisé des émissions pour les Ateliers de création radiophonique de Radio France. Dont l'une, intitulée "Dans un an et un slow", a d'ailleurs été à nouveau diffusée cet été sur France Bleu.
Pour la Radio suisse romande, « Calvaire et Lutins », quatre émissions avec Vincent Labaume, autour de Duchamp, Sade, Barthes et Raymond Roussel.

Avant tout ça (ou parallèlement), Claude Dominique avait été l'un des piliers des après-midis de L'Oreille en coin. Entre autres avec des émissions intitulées : "Mémoires de poche" et "Je ne suis pas amère, pas aigrie, mais ça me fout en rogne" (toujours l'art des titres !).

Difficile de mettre par écrit ce qui faisait l'originalité de Claude Dominique : tout est dans le ton, vif et ironique, la voix, dynamique et accrocheuse, et l'écriture, cultivée, rythmée, jouant avec les nombreux disques diffusés... Deux extraits rapides des "Mémoires de poche", ci-dessous.

"Le Massacre du printemps"


"Chopin-pin-pin"


Photo parue dans le premier numéro
de l'hebdo papier de L'Oreille en coin


Tiens, la trompette de Jim Wild Carson a résonné rapidement dans une émission diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi, sur France 2. Un documentaire sur Laurent Ruquier, signé Pierre Bouteiller. Le premier racontait au deuxième qu'il avait écrit à Jacques Mailhot dans les années 80, coanimateur de L'Oreille du dimanche matin... En illustration, 10 secondes de générique de l'émission.

8 Comments:

Anonymous Dappe said...

Claude Dominique était un être rare dont beaucoup de gens parlent encore avec émotion.
C'était ce qu'on appelle "une voix de radio".
Et elle avait eu la gentillesse de chercher à nous rencontrer lorsqu'avec Jean-François Simon nous avions débuté en été notre émission "Quand la borne est franchie, y'a plus d'limite".
Elle avait accepté plusieurs invitations à dîner qui furent autant d'occasion d'en apprendre beaucoup sur la radio - mais pas sur les gens de radio: ça, c'est Mermet qui s'en chargeait!

22:32  
Anonymous fernould said...

Claude a été ma "prof" à l'École Louis Lumière de 82 à 84. Rien à voir avec les autres professeurs de cette instution !

Elle m'a fait découvrir la radio, Radio France, des dizaines de disques... (dont Michel Magne).

Elle était d'une incroyable ouverture d'esprit, toujours gentille, et connaissait tout Radio France. On s'est perdus de vue après 86, et je le regrette profondément.

14:02  
Blogger fool said...

J'ai découvert votre blog lors de l'émission de Kris du 6 mai et ré-entendu avec un plaisir immense la voix de Claude Dominique qui berçait /habitait / enchantait mes après-midis d'adolescent, fin des années 70-début des années 80 je crois, notamment avec des nouvelles. Les cassettes de ses émissions que j'enregistrais aussi souvent que possible ont dû disparaitre dans l'un de mes nombreux déménagements et, pour fêter mes 30 ans, ma femme a cherché, en vain, à se procurer auprès de France Inter d'éventuels enregistrements de ses émissions sur CD. J'aimerais profonfément la faire découvrir à mon fils qui a aujourd'hui l'âge que j'avais à cette époque. Merci d'avance à ceux qui pourraient y apporter leur contribution.

23:22  
Blogger christian said...

J'etais egalement un fan de cette animatrice qui m'a enchante par son esprit,j'en ai plein de souvenirs,et même enregistre son emission de depart le 31/12/61,c'est toujours sur bande et dure environ 100mn.
maintenant je pourrais en faire une copie à la demande il suffrait de m'envoyer la bande ou la cassette correspondant

11:31  
Blogger Thomas Baumgartner said...

Voilà une pièce fort intéressante ! mais comment vous joindre ? Mon mail : thbaumg@yahoo.fr

cordialement

tb

12:18  
Blogger thyrexe said...

Bonsoir
Si une personne avait des enregistrement des antéclip de Madame claude dominique je serais très heureux de pouvoir à nouveaux les réecouter.A bientôt

21:15  
Anonymous Didier said...

Ho la la !
J'ai bien connu Claude dans les années 75, j'avais 20 ans et elle un peu plus.Personne extremement attachante, avec sa belle voix chaude qui ne parvenait pourtant pas à couvrir les chuintements de sa DS noire quand nous etions en voiture.Ou que tu sois, bisous ma Claude.

18:49  
Blogger christian said...

pour l'avoir connue,je l'ai connue,mais à la radio,toutes les semaines nous l'ecoutions,ma femme et moi quasi religieusement,elle avait un tel esprit.......Kriss l'a remplacee,mais pas egalee,pourtant elle n'etait pas mal du tout,surtout à ses debuts.
Claude c'etait<>pour annoncer charles Aznavour et aussi 5,4,3,2,1,merde pour annoncer le lancement d'une fusee à cap canaveral.
J'ai surement des enregistrements(peu)mais pour les retrouver..........
christian

13:46  

Enregistrer un commentaire

<< Home