mardi, janvier 10, 2006

Où l'on reparle de L'Oreille en coin sur France Inter

On a pu à nouveau entendre l'indicatif de L'Oreille en coin sur France Inter. Aujourd'hui, quinze ans après la dernière émission. C'était à 6h24. Il encadrait la chronique "Blog à part" d'Alexandre Boussageon, qui a évoqué Autour de L'Oreille. On peut cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter.

4 Comments:

Anonymous Bruno Pinus said...

Bravo pour votre initiative.
Continuez sur ce ton, curieux, fin élégant,comme l'oreille, comme avant...

22:36  
Anonymous Silvain G. said...

Cher auriculaire,
Pour nourrir les contributions de ton blog passionnant : dans mes souvenirs de radio d'enfance émergent 3 moments signés Inter. Les retours de campagne du dimanche soir, assoupi sur la banquette arrière, au son du "Masque et la plume" et des duels Charansol / Bory, mon père riant aux allusions homos de ce dernier, moi n'y comprenant rien. A la table de la cuisine, pendant le déjeuner, la complicité avec ce même père autour des questions du "Jeu des mille francs", notre fierté commune à parfois (souvent, mais j'embellis) répondre juste (mais lui plus souvent que moi). Enfin, et c'est ce qui t'intéresse, les airs de piano, les chansonniers, l'esprit libre, l'humour vache et les invités malmenés de l'Oreille. A vrai dire, je détestais les chansons parodiques accompagnées au piano, elles sonnaient pour moi vieillotes, mais j'adorais tout le reste. Aucun lieu, aucune précision : mais une sensation vive d'admiration mêlée d'effroi devant l'audace et la liberté de ton des animateurs. Un esprit que j'associe aujourd'hui avec d'autres compagnons de ces années-là, le Petit rapporteur et la Rubrique à Brac de "Pilote". C'est tout, c'est peu, mais ça compte. Bravo pour ton blog et vivement l'éditeur.

12:41  
Anonymous "Dappe" said...

Salut, Thomas.
J'ai participé avec mon ami Jean-François Simon à une saison estivale del'Oreille en 1978, avec une dizaine d'émissions sous le tire "Quand la borne est franchie, y'a plus de limite". Je dispose encore des enregistrements, nous pouvons les réécouter ensemble si tu vis dans la région parisienne.
Mon courriel est:
Yves.Dappe@wanadoo.fr
J'ai comme toi des souvenirs émus de Claude Dominique, par ailleurs.
A bientôt, j'espère.
Y. Dappe

22:31  
Anonymous Florent Maurin said...

Wow pfioulàlà, mais j'avais pas écouté... C'est plus une chronique, c'est une célébration !
Chapeau très très bas, Thomas !

11:53  

Enregistrer un commentaire

<< Home