lundi, octobre 03, 2005

La machine se remet en route

J'ai repris contact avec Thomas Sertillanges. Des incompatibilités mutuelles d'emploi du temps font qu'on ne se verra que dans une douzaine de jours, pour évoquer les années d'Oreille. En attendant, j'ai trouvé sur internet ce morceau de témoignage signé TS :

"France-Inter et l'Oreille en Coin... Comédies musicales avec Gilles Davidas, conquête de la lune de Cyrano à Armstrong, histoires du Far-West, films d'épouvante, contes de Noël, stars de la chanson en collaboration avec Kathia David, les nouvelles du monde de l'Antiquité à aujourd'hui...

Parler dans le poste, à tout le monde et à personne, penser à quelqu'un en particulier pour lui dédier l'émission, générique de début qui fait frissonner, notes à consulter, questions à poser, musiques à présenter, l'heure tourne, générique de fin... "Vous écoutez France-Inter, il est 17 heures, les informations vous sont présentées par...." Merci à Jean Garetto et à Pierre Codou pour m'avoir ouvert la porte de leur studio.

Et puis Radio Suisse Romande, et Radio France Mayenne où la météo nous était donnée chaque matin par un agriculteur qui savait interpréter le vent dans les nuages, comprendre le cri des grenouilles et le chant des oiseaux... La radio ? c'est Yann Hegann qui me l'a faite découvrir. Merci mon copain.

Génération 2000, la première des radios commerciales dites pirates, créée en 1978, à l'heure où émettre vous conduisait tout droit en garde à vue et en correctionnelle...Une aventure à la recherche d'un toit pour planter l'antenne, à faire le tour de Paris pour vérifier jusqu'où elle porte... Les 24 heures de la chanson française, les 24 heures de la solidarité, les élections législatives, "les matins tranquilles" de Génération 2000 animés par Pierre Berecz, "les années rock" par Dick Rivers... les "débats de l'entreprise" avec Michel Drancourt, et même des petites annonces matrimoniales avec une certaine Madame Desachy. Une magnifique programmation musicale signée Jean Cocart, un studio plein de vie et d'amitié, techniquement géré de main de maître par Bernard Tilleloy."

7 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

21:25  
Anonymous thomas said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

09:44  
Anonymous Pierre Berecz said...

Les "matins tranquilles" s'était se lever à 4 h du matin pour aller chercher la presse aux NMPP, pisser sur la serrure de la portière de sa 2CV les matins d'hiver, causer à partir de 6 heures aux cinq personnes du bout de la rue qui pouvaient recevoir l'émission, dont Kathia, la femme de Thomas qui parfois passait apporter des croissants, et aussi la mienne de femme, Véronique, qu'on appelait Natacha à l'antenne parce que ça faisait mieux. Sans oublier les enfants qu'on se dépêchait d'emmener à l'école rue Boileau quand "les matins" étaient terminés parce que le studio était à côté. Le pied quoi. Maintenant rue Boileau il y a NRJ. C'est bien aussi, mais c'est autre chose.

09:16  
Blogger annonce188 said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

19:24  
Anonymous annonces said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

01:43  
Anonymous annonces said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

20:50  
Anonymous annonces said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

20:50  

Enregistrer un commentaire

<< Home