mercredi, novembre 26, 2008

Une médaille avec Edouard Branly dessus

Il y a tout juste une semaine, le Comité d'histoire de la radio me remettait son "Prix grand public pour 2008". Belle récompense, belle issue pour cette aventure auriculaire, commencée il y a bien longtemps. Pas mal de compagnons de route du livre, et acteurs de celui-ci, étaient là : Vincent Labaume, Guy Senaux, Michèle Gallou, François Jouffa, Pierre Saka, Jean-Pierre Farkas... Sans compter les mails des uns et des autres reçus les jours précédents.

Le prix "Recherche" est allé à Thierry Lefebvre pour son excellente Bataille des radios libres, éditée comme L'Oreille chez Nouveau Monde. Carton plein pour la maison de Yannick Dehée, donc !

5 Comments:

Blogger Victor said...

Bonsoir
N'étant pas sûr finalement que mon message original soit bien passé dans les "tuyaux" du site de votre émission "Place de la toile" pour arriver jusqu'à vous, et même si ce blog est en fin de vie, je me permets de venir ici pour vous féliciter ! Belle récompense pour une belle aventure !
Cela me prouve aussi que j'ai fait des choix de lectures de qualité ! Et j'avais non seulement présenté votre livre sur mon site mais aussi celui de Thierry Lefbvre ! Bravo à vous deux donc
Victor (membre du CHR...entre autres...)

20:46  
Blogger j.j.b said...

J'ai trouvé votre blog, en passant de fil en aiguille de site en site autour de la radio et je regrette d'arriver après la bataille.
Merci à vous et pardon de n'avoir pas grand chose à dire de plus que cela.
Oui, l'Oreille m'a accompagnée moli aussi et je la ressens encore comme un "état d'esprit", bien plus qu'une émission.

Bien à vous.

Josiane

20:20  
Blogger j.j.b said...

Bonjour,
Et merci de ce blog, qui est hélas, déjà fermé, ou presque. Comme souvent, je vois que j'arrive après la bataille...
Pardon de n’avoir pas grand-chose à apporter que ce merci, offert de bon cœur. Comment vous ai-je rencontré ? Simplement de lien en lien. Ce que je cherchais ? Je ne sais plus, mais sait-on toujours vraiement ce que l’on cherche ?
Mais même si je suis en retard d’une guerre, je ne me fais pas l’effet d’une « ancienne combattante » de L’Oreille. Non, cette émission n’était pas faite « en réaction contre », mais elle était toujours « ouverte sur ».
Bien à vous. Je chercherai votre livre en j’en salive déjà.

Josiane

20:32  
Blogger Thomas Baumgartner said...

Chère Josiane,
il n'est jamais trop tard. Merci à vous de ces deux commentaires. Je continue à garder un oeil sur ce cher blog qui m'a accompagné si longtemps. Et L'Oreille... reste L'Oreille ! Emission et état d'esprit !
bien à vous

t

19:30  
Anonymous AGTrelaze said...

ouais, moi pareil, suis arrivé trop tard !!!

01:09  

Enregistrer un commentaire

<< Home