dimanche, juin 12, 2005

On avance, c'est une évidence

Après quelques jours off, le projet Oreille avance. D'abord Caroline Chaussé, documentaliste à Radio France, m'a donné plusieurs pistes pour enrichir mes recherches de textes écrits. Merci à elle !

Radio France conserve des archives papiers concernant les programmes, et les éventuels dossiers laissés par les collaborateurs des émissions. Il y a aussi la documentation d'actualité, qui peut avoir gardé et classé des articles de presse sur l'OeC.

Et puis il y a la photothèque de Radio France. J'ai hâte d'avoir quelques jours devant moi pour activer tous ces contacts.

Autre nouvelle : Gilles Davidas m'a donné une copie d'une émission de 1976 réalisée avec Thomas Sertillanges autour de Serge Gainsbourg, pour L'Oreille en coin. Le principe était de revenir avec le chanteur dans le quartier de son enfance : la place Clichy, à Paris. Selon Gilles Davidas, il avait assez difficile de convaincre l'auteur de Couleur café. Mais au final, il a été très heureux du résultat. Et on sent dans le reportage (30 minutes) qu'il est vraiment content de revoir les murs de son académie de peinture, de son école, les rues... "Excusez-moi, je fais un pélerinage", explique-t-il en entrant dans son ancienne école de dessin, devenue école de danse. Il parle de son père, de l'apprentissage douloureux de la musique, de sa rencontre avec Fréhel qui lui avait payé un verre, un jour, alors qu'il avait une douzaine d'années... Tout ça raconté naturellement, sans masque, en se baladant dans le quartier. Beau moment de radio, retranscrit semble-t-il dans la grande bio de Gainsbourg signée par Gilles Verlant en 2001 chez Albin Michel.

Enfin, quelques lecteurs de ce blog, pour la plupart venus depuis un lien sur le site de l'émission de France Inter produite par Kriss, Un dimanche par hasard, m'ont écrit. De tous âges, ce qui fait plaisir. Merci à eux, pour ces quelques mots positifs et encourageants. Laurent évoque Claude Dominique, dont je n'ai pas encore beaucoup parlé. Ça va venir. Jean-Pierre se souvient de la musique du générique de L'Oreille en coin. Anne découvre l'émission et demande encore plus de témoignages d'animateurs-producteurs. Bientôt, bientôt. De toute façon, ça continue. On avance, c'est une évidence.

1 Comments:

Anonymous Shoot again said...

C'est fou ce que l'on rencontre comme personnes sympathique sur le blog de Lydiane.
Moi aussi, j'aime bcp Radio France. Et Gainsbourg :)

15:13  

Enregistrer un commentaire

<< Home